Les nouveaux pictogrammes à destination des femmes enceintes

Un décret concernant l’apposition d’un pictogramme « grossesse = danger » ou « grossesse= interdit » sur le conditionnement extérieur des médicaments est entré en vigueur le 17/10/2017.

Cette décision ministérielle a pour but de renforcer l’information relative au risque des médicaments pris pendant la grossesse et de rappeler que leur prise pendant la grossesse n’est pas banale et qu’elle nécessite l’avis d’un professionnel de santé.

Le choix de l’apposition de ces 2 pictogrammes«  interdit » et « danger » est laissé au libre arbitre des firmes, quel que soit le niveau de risque, qu’il soit prouvé ou potentiel sur des données animales ou des données cliniques. Presque tous les médicaments pourraient à terme être concernés.

Néanmoins, pour certains médicaments, le risque pendant la grossesse apparaît en pratique très faible ou seulement suspecté et ne justifie parfois pas leur interdiction pendant la grossesse, d’autant qu’ils peuvent être indispensables pour certaines pathologies. Par ailleurs, en cas de traitement chronique, l’arrêt brutal ou la modification du traitement, même si un pictogramme est apposé sur la boite, n’est pas recommandé sans avis médical.

Si vous vous interrogez à propos de la présence d’un de ces pictogrammes sur une boite de médicament que vous prenez alors que vous êtes enceinte ou que vous souhaitez le devenir, n’hésitez pas à vous  rapprocher de votre Centre Régional de Pharmacovigilance qui pourra répondre à vos questions.

Cet article a été rédigé par le CRPV de Lyon