Prise en charge des problèmes dentaires pendant la grossesse

Article extrait du bulletin d’information en pharmacovigilance de Nouvelle Aquitaine n°1

Depuis août 2018, un nouveau dispositif de prévention bucco-dentaire pour les femmes enceintes a été mis en place, visant à sensibiliser la future mère sur la santé bucco-dentaire et à faciliter le recours au chirurgien-dentiste au cours de la grossesse. En effet, souvent par peur pour la santé de leur futur bébé, les femmes enceintes hésitent à se faire soigner pendant la grossesse et parfois, les professionnels de santé appréhendent de donner des soins aux femmes enceintes.

L’absence de soins dentaires au cours de la grossesse peut avoir des répercussions chez la femme enceinte et le fœtus et serait un facteur de risque de complications de la grossesse comme, par exemple, la maladie parodontale et l’augmentation du risque de naissance prématurée, de pré-éclampsie, de retard de croissance in utero, de faible poids de naissance.

Les problèmes doivent être traités avant la survenue de complications obstétricales. Il n’y a aucune contre-indication à réaliser des soins dentaires (caries, abcès, gingivite, etc.). L’examen bucco-dentaire peut être complété par des radiographies intrabuccales si nécessaire et l’établissement d’un programme de soins.

Diagnostic radiographique

Au cours de la grossesse, une dose d’irradiation délivrée à l’utérus inférieure à 100 mGy n’est pas source d’inquiétude. Compte-tenu de la localisation éloignée de l’utérus et des faibles doses délivrées (1 à 8 mGy pour un cliché intrabuccal), il n’y a pas lieu de refuser un examen radiographique intrabuccal. Néanmoins, pour rassurer la patiente, un tablier de protection peut être utilisé par précaution. Il est conseillé de limiter le nombre de clichés au minimum.

Anesthésie dentaire

Une anesthésie dentaire peut être réalisée quel que soit le terme de la grossesse. Les anesthésiques locaux, articaïne, lidocaïne et mépivacaïne sont utilisables, seuls ou associés à l’adrénaline. L’administration d’un vasoconstricteur, l’adrénaline, ralentit le passage de l’anesthésique dans la circulation générale et permet d’obtenir un champ opératoire peu hémorragique. Les données concernant l’utilisation de l’articaïne et de la mépivacaïne au 1er trimestre de la grossesse sont quasi inexistantes, alors qu’elles sont nombreuses pour la lidocaïne. C’est pourquoi l’utilisation de la lidocaïne doit être privilégiée au cours de la grossesse, même si le passage plasmatique des anesthésiques locaux associés à l’adrénaline lors d’une anesthésie dentaire est négligeable.

Antalgiques

Les antalgiques peuvent être prescrits à la femme enceinte, sauf les AINS qui sont contre-indiqués dès le début du 6e mois de grossesse en raison de leur foetotoxicité. Parmi les antalgiques non-opioïdes, on choisira le paracétamol. Si nécessaire, il sera possible d’utiliser un antalgique opioïde faible, la codéine, ou un opioïde fort, la morphine. Si un opioïde est utilisé à l’approche du terme, le nouveau-né devra être accueilli par une équipe médicale informée du traitement maternel. Les corticoïdes comme la prednisone ou la prednisolone peuvent aussi être utilisés quel que soit le terme de la grossesse.

Antibiotiques

L’antibiotique peut être prescrit à des fins curatives ou préventives. En médecine bucco-dentaire, les situations de recours aux antibiotiques sont peu fréquentes. Les antibiotiques recommandés en pratique courante pour les soins dentaires en ambulatoire chez l’adulte sont les pénicillines (amoxicilline, amoxicilline/acide clavulanique), les macrolides azithromycine, clarithromycine, spiramycine), les apparentés aux macrolides (clindamycine, pristinamycine), un nitro-5-imidazolé (métronidazole), une cycline (doxycycline).

Chez la femme enceinte, les cyclines sont contre-indiquées dès le début du 2e trimestre de la grossesse. Il n’y a pas de restrictions pour les autres antibiotiques cités ci-dessus.

Références

  • https://www.ameli.fr/haute-vienne/chirurgien-dentiste/exercice-liberal/prescription-prise-charge/soin-ebdfemmes- enceintes/soin-ebd-femmes-enceintes
  • http://www.ufsbd.fr/wp-content/uploads/2015/07/Articles-Femmes-Enceintes-et-parodonties-PD-18.pdf
  • https://www.irsn.fr/FR/professionnels_sante/radiopro_patients/Documents/IRSN_F2-V3_Grossesserayonnements-ionisants.pdf
  • https://www.irsn.fr/FR/professionnels_sante/faq/Pages/faq_radiologie_dentaire.aspx#.XjxlDmhKjIU
  • https://odonte.com/index.php/2016/01/22/soins-dentaires-chez-la-femme-enceinte/
  • http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2011-afssaps-Recobuccodentaire. pdf
  • https://societechirorale.com/documents/Recommandations/recommandations_foyers_infectieux_texte_court _1.pdf
Retour haut de page